02/01/2017

Autour des livres #7 : Projets 2017


Je vous souhaite une très bonne année 2017. Qu'elle soit douce, pleine d'amour, de bienveillance et propice à la réalisation de vos projets. J'en profite pour vous remercier de me lire toujours aussi assidûment. Mon blog compte beaucoup pour moi et échanger avec lecteurs et auteurs a toujours été ma priorité. Pour bien commencer l'année, voici quelques projets pour LaLibrosphère.

Diversifier mes articles    
L'essentiel de mes publications concerne mes avis sur mes lectures. Beaucoup de blogueurs/euses participent à des rendez-vous hebdomadaires, des top 10, écrivent des billets d'humeur ou répondent souvent à des tags. J'ai pensé que ça peut être tout aussi intéressant de parler de livres de manière plus générale, de vous donner mon avis sur certains sujets, d'interviewer plus d'auteurs... Qu'en pensez- vous ? J'attends vos idées avec impatience ! 

Diversifier mes lectures 

Si je m'en tiens aux libellés de mon blog, je lis principalement des romans policiers et des classiques. Je n'ai pas envie de m'enfermer dans des genres particuliers et je me rends compte que si je ne tente pas autre chose, c'est souvent par peur d'être déçue. Alors, que me conseillez-vous en littérature jeunesse, YA, Chick lit, mangas, BD, romance, fantasy...?

Lire plus de livres auto-édités et de livres en VO
En fouillant dans mes archives, j'ai constaté que je n'ai lu que 2 romans auto-édités en 2016 (Néant, Mickaël Parisi et Le Ciel perdu, Guy Paulin Bisuu) et aucun en VO. L'auto-édition m'intéresse beaucoup et ça me fait toujours plaisir d'aider un auteur à se faire connaître. Quant à la lecture en VO, ça ne me fera pas de mal... Encore une fois, des romans/auteurs à me conseiller ?

Organiser un concours 
C'est une idée que je traine depuis la création du blog mais je n'ai jamais pris le temps de m'y mettre. Peut être aussi parce que je n'aime pas la manière dont la plupart sont organisés, c'est à dire qu'il y a souvent une logique de pub derrière avec les "+1 chance si tu me suis sur Twitter, Facebook...". Je respecte les blogueurs/euses qui fonctionnent comme ça bien sûr, surtout si c'est en partenariat avec une maison d'édition mais sachez que si ce projet voit le jour, il n'y aura rien de tout ça. Juste le plaisir d'offrir un livre. Des expériences à ce sujet ?

Et vous ? Des projets pour 2017 ?

06/12/2016

Cyanure, Camilla Läckberg




Résumé : À l'approche des fêtes de Noël, le policier Martin Molin accompagne sa petite amie Lisette pour rencontrer sa famille sur une île proche de Fjällbacka. Au cours du repas, Ruben, le richissime grand-père, meurt subitement. À cause d'une interminable tempête de neige qui les empêche de regagner la terre ferme, Martin est alors contraint de s'occuper de l'enquête. 

Mon avis : En panne de lecture ces derniers temps, j'avais besoin d'un roman court et sans prise de tête. C'est pour cela que Cyanure et ses 155 pages m'ont fait de l’œil du haut de l'étagère où il avait élu domicile depuis...3 ans. Bien décidée à l'en sortir, j'ai été charmée par le parfum de huis clos qui fait écho aux nouvelles d'Agatha Christie mais j'ai vite déchanté en me rendant compte que ce n'était qu'une pâle copie... Je pense que la taille du roman et le style d'écriture jouent beaucoup sur ce point. Pour contrebalancer le nombre réduit de pages, j'attends en général de l'auteur une plume marquante et efficace, ce que je n'ai pas du tout retrouvé dans Cyanure. Si l'idée du huis clos était intelligente à l'origine, elle non plus n'a pas du tout provoqué l'effet que j'attendais. Je n'ai pas ressenti la peur des personnages, la hantise d'être accusé à tort ni même la suspicion entre les membres de la famille. Les ficelles de l'intrigue sont bien trop voyantes et l'enquête, dirigée par un policier qui manque de bon sens et se cantonne à interroger succinctement les suspects, manque de dynamisme. Pour être honnête, j'ai trouvé ce roman complètement déconnecté de la réalité. Comme si, alors que notre grand-père avait été tué et que le tueur était forcément un membre de notre famille, qui plus est coincé avec nous dans la même maison, on allait manger copieusement, lire un livre et même faire la sieste ! Désolée Camilla mais sur ce point, je ne te suis pas. Voilà un roman que j'ai lu en une après-midi, qui est agréable sur l'instant mais qui ne va pas me rester en mémoire très longtemps. 

Prix : 7€ 

Points positifs :
* Une idée de base prometteuse

Points négatifs : 
* Le manque de dynamisme de l'intrigue
* Des personnages et une enquête pas assez travaillées 

05/11/2016

L'épopée du perroquet, Kerry Reichs


Résumé : Maeve, 25 ans, vient de perdre son emploi. Bien décidés à lui faire prendre conscience du sens des responsabilités, ses parents lui coupent les vivres. Il ne lui en faut pas plus pour partir à l'aventure, avec son fidèle perroquet Oliver afin de prouver qu'elle est capable de se prendre en main. Son but ? Commencer une nouvelle vie à Los Angeles. C'est sans compter sur sa malchance légendaire... Sa voiture tombe en panne dans une petite ville au fin fond de l'Arizona. Pourtant, Coin-Perdu recèle bien des merveilles qui vont bousculer ses projets...

Mon avis : C'est sûrement grâce à son titre décalé et à sa couverture colorée que ce roman a rejoint les étagères de ma bibliothèque. J'avais besoin de ce que j'appelle "une lecture sans prise de tête" et j'ai choisi le bon livre. Au départ, j'ai eu un peu peur d'être confrontée à une trentenaire excentrique qui décide de tout plaquer pour mener une vie oisive mais Maeve est à des années lumières de ce cliché. Ce sont d'ailleurs les personnages qui constituent, à mes yeux, la force du roman car si l'auteur n'a pas une plume extraordinaire, elle est néanmoins très habile lorsqu'il s'agit de créer des personnages attachants et plein d'humour. L'histoire de Maeve est particulièrement bouleversante et la voir prendre son envol, assumer ses responsabilités et faire face à tant de changements dégage une joie de vivre des plus contagieuses. Impossible pour autant de voler la vedette à Oliver, son fidèle compagnon de voyage, qui m'a fait sourire plus d'une fois. C'est certain qu'avec ce roman, Kerry Reichs m'a séduite et rejoint le rang des auteurs que je conseille de lire en cas de coup de mou.

Prix : 8.20€

Points positifs :
* L'effort de recherche de l'auteur pour organiser le voyage de Maeve
* Des personnages attachants
* Un roman plein d'humour

Points négatifs :
* Des passages parfois peu dynamiques
* Un style d'écriture banal

01/10/2016

L'écume des jours, Boris Vian


Résumé : Colin est un jeune homme élégant, fortuné et qui n'a qu'un seul souhait : tomber amoureux. Ce sera chose faite lorsqu'il rencontrera sa future épouse, Chloé, lors d'une fête où ils auront l'occasion de danser le biglemoi. Son ami, Chick, collectionneur passionné (et très dépensier) vouant un culte au célèbre philosophe Jean-Sol Partre, est en couple avec Alise. L'avenir de ces quatre camarades semble radieux, jusqu'au jour où Chloé tombe malade...

Mon avis : Qui ne connaît pas le célèbre roman de Boris Vian, ou du moins, pour les plus jeunes, son adaptation au cinéma par Michel Gondry ? J'avoue que je n'en connaissais que le titre sans même soupçonner ce que je pourrais trouver à l'intérieur et il est vrai que j'ai été surprise. J'associais ce roman à une histoire d'amour classique et j'en étais bien loin. L’Écume des jours est un roman inclassable qui mêle réel et folie : réel pour l'amour qui est présent du début jusqu'à la fin et fou pour les personnages et leur environnement. Comment ne pas être fan des nombreuses références au jazz et du pianocktail, ce fameux piano qui crée des cocktails différents en fonction du morceau joué ? Comment ne pas être sensible à la métaphore du nénuphar ? Mais aussi, comment ne pas sourire quand entrent en scène le célèbre Jean-Sol Partre et Chick, son plus fidèle admirateur ? Boris Vian était d'une imagination débordante et décalée au plus grand plaisir des lecteurs comme moi qui aiment être surpris. Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, il se représentait déjà la société de surconsommation dans laquelle nous vivons aujourd'hui et la dépendance à l'argent voire le fanatisme. Ses personnages ont chacun leurs propres particularités et même lorsqu'ils sont accablés par le drame, il en reste toujours une pointe d'humour. Bref, un roman avant-gardiste, certes un peu loufoque mais dynamique, qui a le mérite d'être lu ! 

Prix : 6.90€

Points positifs :
* La réflexion sur la surconsommation et la place de l'argent
* Des personnages atypiques
* L'imagination de l'auteur

Points négatifs :
* Un côté décalé qui peut parfois perdre le lecteur

08/09/2016

Des fauves et des hommes, Patrick Graham


Résumé : Plongeon dans les Etats-Unis de la Grande Dépression. Des milliers de familles ruinées prennent la route pour essayer de tenter leur chance ailleurs. Sidney Clifford, un métayer noir, a lui aussi subi cet exode et décide de se venger en tuant le responsable de sa perte : un directeur de banque. Après avoir commis son crime, il emporte avec lui des documents confidentiels que sa victime était chargée de délivrer à la Mafia. C'est lors de cette fuite mouvementée qu'il va prendre sous son aile Carson, une jeune adolescente rescapée du massacre de sa famille. Tous deux traqués comme des animaux, ils vont parcourir le pays en rêvant d'une fin idyllique...

Mon avis : Attention, coup de cœur ! Je n'avais jamais entendu parler de ce roman ni même de son auteur et c'est sa jolie couverture qui m'a fait les yeux doux sur les rayonnages de la Fnac. J'ai dévoré ce pavé de plus de 600 pages en quelques jours tant l'auteur m'a donné envie de suivre les aventures de Sidney et Carson. Ces deux personnages sont attachants et le fait qu'ils oscillent entre amitié et amour sans que Patrick Graham donne une réponse claire à ce sujet rend cette relation intrigante. J'ai également apprécié ce duo car ils nous donnent une véritable leçon de courage : bien que l'histoire soit quelque peu rocambolesque et qu'il y ait peu de risque que cela vous arrive un jour, Sidney et Carson constituent l'image même de la détermination, prêts à tout pour parvenir à leurs buts et revendiquer leurs idéaux même lorsqu'il était plus simple de les abandonner. Le contexte historique est aussi très intéressant. On sent bien que l'auteur s'est documenté sur le sujet et qu'il le maîtrise parfaitement. Cette histoire reste néanmoins particulière car au fond, elle est très belle : pour le duo de personnages, les rencontres au cours de leur voyage et la solidarité qui se crée autour d'eux. Mais elle est ponctuée par de nombreux actes de violence voire même de barbarie, ce qui, pour moi, est un point positif et donne une certaine force au roman. Je conseille donc aux âmes sensibles de s'abstenir car certaines scènes sont particulièrement sanglantes. Pour les autres, je vous invite vivement à découvrir ce thriller poignant qui vous tiendra en haleine de bout en bout. Une pure merveille !

Prix : 8.50€

Points positifs :
* Les valeurs transmises
* Le contexte historique
* Un duo attachant

Points négatifs :
* Des scènes très violentes qui peuvent déplaire à certains

04/09/2016

L'homme qui voulait être heureux, Laurent Gounelle


Résumé : Lors de ses vacances à Bali, un professeur décide de rencontrer un vieux guérisseur qui lui a été chaudement recommandé en raison de sa grande réputation. Ce vacancier est pourtant en parfaite santé mais le diagnostic est clair : il n'est pas heureux. Le vieux sage met alors en place une thérapie composée de multiples expériences à réaliser et dont l'ultime étape est le but suprême d'un grand nombre d'entre nous : la découverte de soi. Alors, êtes-vous vraiment heureux ?

Mon avis : Après trois ans d'existence de ce blog, le thème du développement personnel vient enfin s'introduire dans mes étagères et je me demande pourquoi je ne l'ai pas fait plus tôt. En effet, je me suis toujours beaucoup intéressée à ce thème mais je n'ai jamais réussi à choisir un livre parmi la multitude qui existe à ce sujet. L'homme qui voulait être heureux se distingue par le fait qu'il s'agit d'un récit semblable à un roman. On y trouve donc une philosophie de vie qui est transmise à l'aide d'un riche dialogue entre le guérisseur et son patient, ce qui est bien plus digeste qu'un pavé sur la confiance en soi, mais par conséquent moins approfondi. D'ailleurs, j'ai beaucoup apprécié le personnage du guérisseur qui fait tout l'intérêt du récit. J'ai été émerveillée par sa sagesse et sa capacité à toujours trouver le mot juste pour identifier un problème. Sa vision de la vie est celle que chacun d'entre nous devrait adopter et elle m'a donné beaucoup de motivation pour travailler sur la mienne, notamment grâce aux nombreuses études auxquelles il fait référence et qui sont une véritable source de réflexion. Certains lecteurs ont été déçus de ne pas s'être plus attachés au second personnage, le professeur. Au contraire, j'ai aimé le fait de ne pas trop en savoir à son sujet, car cela m'a permis plus facilement de me prendre au jeu et de me mettre à sa place. En définitive, si je devais résumer ce livre en trois mots, je choisirais les suivants : découverte, réflexion, enrichissement. Vous l'avez compris : j'ai adoré.

Prix : 6,30€

Points positifs :
* Un livre de développement personnel romancé
* Les références à des études scientifiques
* Le personnage du guérisseur

Points négatifs :
* Un livre court et pas aussi approfondi que certains autres livres sur le sujet

24/08/2016

Tokyo, Mo Hayder



Résumé : Dans les années 90, une jeune britannique du nom de Grey s'installe à Tokyo sans argent ni bagages. Elle y rencontre Jason dans un parc, le personnage clé de son périple puisque celui-ci va lui trouver un toit et un emploi en tant qu'hôtesse dans un club privé.  C'est d'ailleurs à cette occasion qu'elle va croiser le chemin de la mafia, notamment de leur chef Monsieur Fuyuki. Mais son voyage n'est pas sans but : elle s'est promis de retrouver un film dont l'existence est contestée. Il montre une scène violente datant de la guerre entre la Chine et le Japon. Une seule personne peut l'aider : le seul survivant, Shi Chongming.

Mon avis : Nouvelle escale en Asie après la découverte de Stupeur et tremblements d'Amélie Nothomb mais ici, l'ambiance est réellement différente. Pour une première entrée dans le monde de Mo Hayder, je peux vous confirmer qu'elle mérite amplement le titre de "Reine du glauque". Elle maîtrise parfaitement l'art de créer des personnages décalés pour mettre mal à l'aise son lecteur. Tous ont leurs propres mystères et secrets et contribuent grandement à l'atmosphère étouffante du roman. Mo Hayder est d'ailleurs tout aussi douée pour tisser une toile de fond terrifiante. En effet, le roman s'articule autour de deux histoires : d'une part, celle de Grey dans les années 90 et d'autre part, celle de Shi Chongming et sa famille pendant la guerre opposant la Chine et le Japon. Deux histoires à priori différentes mais qui pourtant vont s'entremêler pour former un thriller historique sombre et dérangeant et s'achever par une fin explosive. Âmes sensibles s'abstenir, mais pour les lecteurs passionnés par cette partie du globe ou tout simplement avides d'histoires atypiques, foncez !

Prix : 7.40€

Points positifs :
* L'enchevêtrement de deux histoires
* Des personnages atypiques
* Le contexte historique

Points négatifs :
* De nombreux passages choquants