23/04/2016

Meurtres pour rédemption, Karine Giébel



Résumé : Marianne, la vingtaine, meurtrière. Elle a été condamnée à perpétuité et son incapacité à contrôler sa violence ne va pas lui être favorable. Son pire ennemi ? L'univers carcéral au travers duquel elle va subir la haine, les coups, le viol. Sans espoir de fuir cet enfer, elle s'évade comme elle le peut : grâce à la drogue, aux livres et aux bruits des trains. Puis, un jour, trois policiers lui proposent un marché : tuer de nouveau pour être libre.

Mon avis : J'ai beaucoup entendu de choses positives sur ce roman et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je l'ai acheté, outre le fait que l'intrigue est originale. Mais, en réalité, j'ai été déçue. Je trouve ce roman vraiment trop long et redondant. C'est un pavé de plus de 900 pages qui m'a tenu en haleine uniquement grâce à la qualité d'écriture de Karine Giébel qui est indéniablement talentueuse. C'est seulement vers la fin que les choses se sont concrétisées et accélérées mais le reste a été pour moi ennuyeux. Cela s'explique sûrement par le fait que je n'ai pas du tout été conquise par Marianne, le personnage principal, qui est présentée comme une victime. Certes, elle l'est à de nombreuses reprises dans ce roman mais ses accès de colère sont lassants et je n'ai pas pu faire abstraction de son passé meurtrier, malgré le cliché de la jeune orpheline qui a manqué d'amour toute son enfance. Peut-être que cette lecture, particulièrement violente, n'est pas adaptée à mon humeur actuelle. Peut-être que mon coup de cœur pour Orange is the new Black sur le milieu carcéral fait que tous les autres livres à ce sujet me paraissent mous. En tout cas, malgré mon avis mitigé, il s'agit tout de même d'une histoire particulière dont je me souviendrai car le sujet est dérangeant et dur. Je pense qu'il ne peut pas plaire à tout le monde, mais il vaut le coup d'essayer. Pour autant, si vous avez d'autres romans de Karine Giébel à me conseiller, je suis preneuse ! 

Prix : 9.30 €

Points positifs :
* La qualité d'écriture de l'auteur
* L'originalité de l'intrigue

Points négatifs : 
* Un personnage principal qui peut énerver
* Un roman long et répétitif
* De nombreux clichés

Meurtres pour rédemption, Karine Giébel



Résumé : Marianne, la vingtaine, meurtrière. Elle a été condamnée à perpétuité et son incapacité à contrôler sa violence ne va pas lui être favorable. Son pire ennemi ? L'univers carcéral au travers duquel elle va subir la haine, les coups, le viol. Sans espoir de fuir cet enfer, elle s'évade comme elle le peut : grâce à la drogue, aux livres et aux bruits des trains. Puis, un jour, trois policiers lui proposent un marché : tuer de nouveau pour être libre.

Mon avis : J'ai beaucoup entendu de choses positives sur ce roman et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je l'ai acheté, outre le fait que l'intrigue est originale. Mais, en réalité, j'ai été déçue. Je trouve ce roman vraiment trop long et redondant. C'est un pavé de plus de 900 pages qui m'a tenu en haleine uniquement grâce à la qualité d'écriture de Karine Giébel qui est indéniablement talentueuse. C'est seulement vers la fin que les choses se sont concrétisées et accélérées mais le reste a été pour moi ennuyeux. Cela s'explique sûrement par le fait que je n'ai pas du tout été conquise par Marianne, le personnage principal, qui est présentée comme une victime. Certes, elle l'est à de nombreuses reprises dans ce roman mais ses accès de colère sont lassants et je n'ai pas pu faire abstraction de son passé meurtrier, malgré le cliché de la jeune orpheline qui a manqué d'amour toute son enfance. Peut-être que cette lecture, particulièrement violente, n'est pas adaptée à mon humeur actuelle. Peut-être que mon coup de cœur pour Orange is the new Black sur le milieu carcéral fait que tous les autres livres à ce sujet me paraissent mous. En tout cas, malgré mon avis mitigé, il s'agit tout de même d'une histoire particulière dont je me souviendrai car le sujet est dérangeant et dur. Je pense qu'il ne peut pas plaire à tout le monde, mais il vaut le coup d'essayer. Pour autant, si vous avez d'autres romans de Karine Giébel à me conseiller, je suis preneuse ! 

Prix : 9.30 €

Points positifs :
* La qualité d'écriture de l'auteur
* L'originalité de l'intrigue

Points négatifs : 
* Un personnage principal qui peut énerver
* Un roman long et répétitif
* De nombreux clichés

15/04/2016

Le Ciel perdu, Guy Paulin Bisuu


Résumé : Lorsqu'il a rencontré Charlotte pour la première fois, Stéphane en est immédiatement tombé amoureux. Jeune lycéen issu d'une famille bourgeoise du XIXe siècle, il est réputé pour sa timidité et passe souvent inaperçu. Pourtant, c'est lui que Charlotte choisira parmi les nombreux prétendants qui tentent d'attirer son attention. Malheureusement, malgré un destin qui semblait déjà tout tracé, la vie a décidé de leur faire suivre des chemins différents... 

Mon avis : Je tiens tout d'abord à remercier Guy Paulin Bisuu pour la découverte de son livre que vous pouvez retrouver ici. J'avoue ne pas être réellement attirée par les romances. En revanche, celle-ci mérite une attention particulière. Malgré quelques soucis de forme et de syntaxe, la qualité de la plume de l'auteur est palpable dès les premières lignes. Il est indéniable qu'il possède un véritable talent poétique et j'ai d'ailleurs beaucoup apprécié son vocabulaire et ses métaphores. J'ai été aussi sensible au fait que l'on ne connaît pas toutes les informations relatives aux personnages dès le début, ce qui rend le récit plus intriguant et dynamique. Par exemple, il faut attendre quelques pages avant de connaitre le prénom du personnage principal et l'époque dans laquelle il vit. Cela permet notamment de pallier le fait que le livre est très court (cent pages). C'est d'ailleurs dommage qu'il ne soit pas plus long ou tout au moins intégré dans un recueil de nouvelles car les péripéties sont trop rapides à mon goût. Les personnages sont vraiment intéressants et mériteraient plus de développement. En définitive, il s'agit d'une très belle histoire d'amour qui sort de l'ordinaire et qui souligne la pureté des sentiments. À découvrir ! 

Prix : 12 € (version numérique : 7.20 €)

Points positifs :
* Une histoire d'amour originale et touchante
* La découverte des personnages petit à petit
* La beauté de l'écriture

Points négatifs :
* Quelques problèmes de forme et de syntaxe
* Une histoire un peu trop courte


14/04/2016

Le Grand Meaulnes, Alain-Fournier


Résumé : François Seurel a quinze ans et se prépare à devenir instituteur, comme ses parents, dans la petite ville de Sainte-Agathe en Sologne. Peu de temps après la rentrée, un nouvel élève vient habiter chez eux : Augustin Meaulnes, dix-sept ans, dit "le grand Meaulnes". Sa personnalité mystérieuse et ses nombreuses aventures vont rompre la monotonie de l'école. En effet, le nouvel élève a fait la rencontre, au cours d'une étrange fête, d'une jeune fille dont il est tombé éperdument amoureux. Son seul but ? La retrouver.

Mon avis : Ce grand classique traînait depuis bien trop longtemps dans ma bibliothèque et finalement, je ne regrette absolument pas de l'avoir lu. Ce qui m'a le plus fasciné est la capacité de l'auteur à rendre captivante une situation des plus banales. Une ambiance vieillotte, des gamins en blouse d'écolier désignés pour balayer la classe chaque soir et une famille d'instituteurs vivant à la campagne. Rien de plus classique et pourtant ! Le cadre est agréable et j'ai réellement été transportée quelques siècles en arrière. Idem pour les saisons. Je trouve qu'Alain-Fournier est l'un des rares auteurs à savoir faire ressentir à son lecteur l'environnement qui l'entoure : une brise d'été, des flocons de neige, une violente tempête... Néanmoins, je peux comprendre que ce roman puisse être d'un grand ennui pour ceux qui ne sont pas adeptes des classiques, le récit étant principalement descriptif. Mais j'ai adoré osciller entre le rêve et la réalité tout au long de l'histoire aux côtés de personnages simples et attachants pour lesquels l'amitié et l'amour s'entrecroisent perpétuellement. Il n'y a qu'une chose à faire : laissez-vous tenter ! Petit conseil supplémentaire : lisez une biographie d'Alain-Fournier et vous comprendrez bien des choses...

Prix : 2.50 €

Points positifs :
* Le mélange entre rêve et réalité
* La beauté de la description
* Un roman d'amitié

Points négatifs : 
* Une lecture qui demande un certain recul
* Des descriptions parfois trop longues