28/06/2016

Mr Brown, Agatha Christie


Résumé : Tommy et Tuppence sont deux amis de longue date. Après la guerre, ils décident de s'associer pour gagner de l'argent en créant une société de détectives. Leur première mission n'est pas des plus simples : sur fond de secret d'état, ils doivent poursuivre Mr Brown. Mais personne n'est en mesure de se rappeler de lui : il ressemble à Monsieur Tout le monde.

Mon avis : Premier roman mettant en scène Tommy et Tuppence, Agatha Christie plante le décor dans une Angleterre d'après-guerre qui a du mal à se remettre en marche. Et c'est tout naturellement que pour faire face à cette situation, les deux amis deviennent détectives. Un premier point rocambolesque qui annonce tout de suite la couleur du roman : l'alliance parfaite entre enquête et humour. Si cela fonctionne aussi bien, c'est sans doute grâce aux deux personnages qu'on pourrait qualifier de duo de choc. Un Tommy plutôt gauche mais incroyablement courageux quand il le faut et une Tuppence aventurière qui n'a pas froid aux yeux. C'est donc un roman plutôt axé sur l'aventure que la réflexion dans lequel les rebondissements sont nombreux. Voilà une énième preuve qu'Agatha Christie, grâce à la subtilité de sa plume, sait tenir en haleine son lecteur de bout en bout et ce, même en l'absence du célèbre Hercule Poirot.

Prix : 5.49€

Points positifs :
* Un roman dynamique et amusant
* Des personnages attachants
* Une intrigue bien menée

Points négatifs :
* Quelques longueurs au début

17/06/2016

Ni vue ni connue, Mary Higgins Clark


Résumé : Lacey Farrell est une jeune agent immobilier ambitieuse. Son quartier de prédilection ? Manhattan. C'est justement dans ce lieu qu'elle aime tant que sa vie va basculer. Lors d'une visite d'un appartement, elle est témoin du meurtre de la propriétaire. Lacey court alors un grand danger. Elle va même jusqu'à changer son identité afin de se protéger. Mais c'est insuffisant pour empêcher le tueur de la retrouver...

Mon avis : Mary Higgins Clark fait partie des auteurs qui, selon moi, doivent se lire à petite dose pour ne pas se lasser. En effet, ses intrigues sont plus ou moins ressemblantes et j'ai donc été un peu réticente au départ. Le cliché de New York associé à un personnage principal relativement banal : très peu pour moi ! Et pourtant, ce roman est une belle surprise. Sa particularité, et c'est d'ailleurs ce qui en fait un bon polar/thriller, est que la description du tueur est connue dès le départ. Cela donne donc une dimension différente à l'enquête sans pour autant gâcher le suspens. Concernant l'écriture, Mary Higgins Clark reste fidèle à elle-même : un style sans fioritures mais efficace. On peut quand même lui reprocher un dénouement trop rapide sur fond d'histoire à l'eau de rose. Beaucoup de questions restent sans réponse, notamment sur les motivations du tueur, pourtant un des éléments clés de ce genre de roman. Bref, une lecture certes imparfaite à cause d'un schéma trop simpliste mais qui reste néanmoins idéale pour les vacances.

Prix : 6.90€

Points positifs :
* Le meurtre pour point de départ
* Un style d'écriture épuré

Points négatifs : 
* Un schéma classique et imprécis
* De nombreux clichés

15/06/2016

Le Roman de l'été, Nicolas Fargues


Résumé : À 55 ans, John a pour projet d'écrire un livre en s'inspirant de ses proches et de son vécu. Mais, sa feuille reste désespérément blanche. La raison ? Il est sans cesse dérangé. À commencer par sa fille qui décide, en plus de son petit copain, d'inviter une amie italienne pour les vacances. Sans compter sur ses voisins qui ont eux-aussi une faveur à lui demander. 

Mon avis : Première découverte de la plume de Nicolas Fargues. La plus grande qualité de ce roman est indéniablement son réalisme. Ces histoires, certes banales, qui vont finir par s'entrecroiser, sont des scènes de vie dans lesquelles le lecteur peut se retrouver et qui laissent transparaître une agréable pointe d'ironie. En quelques pages, l'auteur nous prouve que ses personnages sont intéressants, diversifiés et bien développés. L'écriture est simple et fluide malgré quelques longueurs. Néanmoins, j'ai été très déçue de la fin qui semble brute et inachevée. Je n'ai pas réellement compris où l'auteur voulait en venir en écrivant cette histoire. Dommage que cette lecture ne soit pas plus marquante. L'idée est là mais elle n'est pas aboutie. Pour autant, j'en garde un souvenir positif, notamment grâce au travail de réflexion et au tableau caricatural de la société française.

Prix : 7.10€ 

Points positifs :
* Des histoires entrecroisées 
* Le réalisme du roman
* La réflexion

Points négatifs :
* Quelques longueurs
* Une fin décevante

02/06/2016

Le Colonel Chabert, Honoré de Balzac





Résumé : Le Colonel Chabert est célèbre pour sa carrière militaire mais aussi pour la manière dont il est mort lors de la bataille d'Eylau. Enseveli vivant dans une fosse commune, il a finalement réussi à s'extirper de cet enfer. Il décide alors de retrouver son identité. En vain. Il est considéré comme un imposteur et sa veuve, désormais remariée et héritière de sa fortune, n'est pas si heureuse de le savoir de retour. 

Mon avis : Ce roman est très court. Il est donc difficile de ressentir quoi que ce soit pour les personnages. Malgré tout, Balzac parvient en un nombre réduit de pages à dessiner les contours du personnage éponyme. Sa naïveté et le sort qui s'acharne sur lui tout au long de l'histoire le rendent tout de même attachant. J'ai également apprécié la critique incisive du système judiciaire, d'autant plus intéressante que l'auteur a travaillé dans ce milieu. En découle une critique globale de la société dans laquelle l'argent et la trahison dépassent le respect et la reconnaissance. Cette scène de vie sonne tristement actuelle. De même pour la fin qui, quoi que peu recherchée, fait écho au sentiment général d'injustice qui suit inlassablement le pauvre colonel. En définitive, il s'agit d'un bon roman réaliste. Idéal pour découvrir ce mouvement littéraire et la Comédie humaine de Balzac.

Prix : 3.05€

Points positifs :
* Un personnage principal touchant
* Une vive critique de la société

Points négatifs :
* Un vocabulaire parfois complexe
* Un roman trop court