01/10/2016

L'écume des jours, Boris Vian


Résumé : Colin est un jeune homme élégant, fortuné et qui n'a qu'un seul souhait : tomber amoureux. Ce sera chose faite lorsqu'il rencontrera sa future épouse, Chloé, lors d'une fête où ils auront l'occasion de danser le biglemoi. Son ami, Chick, collectionneur passionné (et très dépensier) vouant un culte au célèbre philosophe Jean-Sol Partre, est en couple avec Alise. L'avenir de ces quatre camarades semble radieux, jusqu'au jour où Chloé tombe malade...

Mon avis : Qui ne connaît pas le célèbre roman de Boris Vian, ou du moins, pour les plus jeunes, son adaptation au cinéma par Michel Gondry ? J'avoue que je n'en connaissais que le titre sans même soupçonner ce que je pourrais trouver à l'intérieur et il est vrai que j'ai été surprise. J'associais ce roman à une histoire d'amour classique et j'en étais bien loin. L’Écume des jours est un roman inclassable qui mêle réel et folie : réel pour l'amour qui est présent du début jusqu'à la fin et fou pour les personnages et leur environnement. Comment ne pas être fan des nombreuses références au jazz et du pianocktail, ce fameux piano qui crée des cocktails différents en fonction du morceau joué ? Comment ne pas être sensible à la métaphore du nénuphar ? Mais aussi, comment ne pas sourire quand entrent en scène le célèbre Jean-Sol Partre et Chick, son plus fidèle admirateur ? Boris Vian était d'une imagination débordante et décalée au plus grand plaisir des lecteurs comme moi qui aiment être surpris. Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, il se représentait déjà la société de surconsommation dans laquelle nous vivons aujourd'hui et la dépendance à l'argent voire le fanatisme. Ses personnages ont chacun leurs propres particularités et même lorsqu'ils sont accablés par le drame, il en reste toujours une pointe d'humour. Bref, un roman avant-gardiste, certes un peu loufoque mais dynamique, qui a le mérite d'être lu ! 

Prix : 6.90€

Points positifs :
* La réflexion sur la surconsommation et la place de l'argent
* Des personnages atypiques
* L'imagination de l'auteur

Points négatifs :
* Un côté décalé qui peut parfois perdre le lecteur